Top
Villa Savoye

Villa Savoye
À tous les passionnés d’architecture et de design, voici une belle adresse à découvrir aux abords de Paris. Il est vrai que pour les parisiens, se rendre à la Villa Savoye implique de s’éloigner un peu et d’emprunter le fameux RER A; mais l’aventure vaut le détour, pour découvrir une maison, isolée de la ville, au coeur d’un parc d’un hectare. Pour tous les amoureux de photographies, de minimalisme et de design, c’est un coup de coeur assuré. Nous sommes tombés sous le charme, hautement photographique, de ce lieu atypique !
Suivez-nous dans la découverte d’un lieu à la symétrie rare et aux jeux de lumières avant gardistes.

_____________________________________

 

Un peu d’histoire sur la Villa Savoye : 

L’architecte, urbaniste et décorateur de ce chef-d’oeuvre architectural, connu sous le nom “Le Corbusier” est suisse. Installé à Paris en 1917, Charles-Édouard Jeanneret, décide alors de rompre avec l’académisme architectural. Fondateur de la revue l’Esprit Nouveau, il revendique ses idées novatrices auprès de ses lecteurs, puis aux différents congrès initiés en 1928.

Les Heures Claires“, c’est ainsi qu’est baptisée la Villa Savoye, construite de 1928 à 1931, en tant que maison de week-end de la famille Savoye. Cette maison, qui s’apparente à une “boîte en l’air” représente l’aboutissement des 5 points d’une architecture que revendique Le Corbusier : des pilotis, une façade et un plan libre, un toit-jardin et des fenêtres en longueur faisant le tour de la maison !

Pendant la guerre, la villa, occupée par les Allemands puis les Alliés, est très endommagée. En 1958, la Ville de Poissy achète la propriété aux Savoye pour construire un lycée, puis la cède à l’Etat en 1962. La prise de conscience de la dimension universelle de la villa aboutit à sa restauration de 1963 à 1997. Classée monument historique depuis 1965, elle accueille aujourd’hui de nombreuses expositions !

Une “promenade architecturale”, c’est ainsi qu’a été créée la maison avec une conception de la limite parfois impalpable entre intérieur et extérieur. D’après Le Corbusier, ” la maison est posée sur l’herbe comme un objet, sans rien déranger”. La conception des façades suppriment toute notion de “devant” ou de “derrière”.

 

Villa Savoye

 

Informations pratiques et accès à la Villa Savoye : 

 La durée moyenne d’une visite à la Villa Savoye est d’une heure. Comptez 9€ en plein tarif contre 6,50€ en tarif réduit pour pouvoir accéder au site. La visite est gratuite pour les moins de 26 ans, les personnes à mobilité réduite accompagnées de leur guide et pour les personnes en demande d’emploi.
La Villa Savoye se situe à Poissy soit à 25 minutes de Paris et est accessible via :
◙ le RER A : s’arrêter à la station Poissy puis prendre le bus 50 direction La Coudraie arrêt Villa Savoye.
Si vous prévoyez de vous y rendre en voiture, un parking gratuit situé juste en face de la Villa Savoye est mit à disposition.
Horaires d’ouverture du site : du mardi au dimanche de 10h à 17h00. À savoir : La villa est fermé les 1er mai, 1er et 11 novembre, et du 25 décembre au 1er janvier inclus. N’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel pour plus d’informations !

 

Villa Savoye

Villa Savoye

Villa Savoye

Villa Savoye

Villa Savoye

Villa Savoye

Villa Savoye

Villa Savoye

Villa Savoye

Villa Savoye

 

La visite de la Villa Savoye résumée en une minute en vidéo : 

 

 

Merci pour votre lecture !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à suivre nos aventures quotidiennes sur Facebook et Instagram 🙂

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Fil de discussion(s)
2 Réponse(s) aux commentaires
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Contributeur(s) dans l'espace commentaire
Clémence & AlexandreMarionEn Mode Bonheur Ils ont commenté récemment
  S'inscrire  
Me notifier des
En Mode Bonheur

Quelle bonne idée 🙂 Ca fait un moment qu’elle me fait envie. Me faisant aussi un peu penser à la Villa Noailles que j’aime tant à Hyères

Julie

Marion

J’ignorais que la villa pouvait se visiter mais c’est une idée que je garde en tête. Je l’ai étudié de fond en comble lors de ma licence d’Histoire de l’art.